BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

La CREPUQ accueille favorablement plusieurs mesures annoncées dans le budget fédéral mais déplore la non-augmentation des transferts pour l’enseignement postsecondaire

Montréal, le 28 février 2008 – La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) est encouragée par l’annonce du ministre fédéral des Finances de mesures destinées à favoriser la recherche et les études universitaires.

« L’ajout de ressources de l’ordre de 80 millions de dollars par année au budget des trois organismes subventionnaires fédéraux et de 140 millions de dollars à Génome Canada ainsi que la création de Chaires d’excellence mondiale sont trois mesures qui démontrent l’intérêt du gouvernement fédéral à l’égard de la recherche universitaire et l’importance de celle-ci pour accroître la compétitivité du Canada sur le plan économique et social », de déclarer la présidente de la CREPUQ et principale et vice-chancelière de l’Université McGill, madame Heather Munroe-Blum.

La création du programme canadien de subventions aux étudiants constitue également une excellente nouvelle. La mise en place de ce programme assurera le maintien d’un montant minimum de 350 millions par année pour favoriser les études universitaires, le tout dans le respect des compétences fédérales-provinciales.

Enfin, les universités québécoises accueillent favorablement la création de nouvelles bourses d’études doctorales destinées aux étudiants canadiens et étrangers, de même que l’annonce de mesures visant à aider les établissements d’enseignement postsecondaire à attirer des étudiants étrangers et à faciliter leur arrivée au Canada.

Par ailleurs, la CREPUQ déplore que le gouvernement fédéral n’ait pas annoncé une hausse des transferts fédéraux pour l’éducation postsecondaire. La situation financière des universités est précaire et le gouvernement fédéral se doit d’augmenter les transferts fédéraux pour l’enseignement postsecondaire de façon à rétablir le niveau de financement accordé antérieurement. Il en va du maintien d’activités d’enseignement et de recherche universitaires de haute qualité et de la capacité des universités de rivaliser avec les meilleures universités à travers le monde.

- 30 -

Pour information :
Daniel Zizian
Directeur général
514-288-8524 p. 201