BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Réaction de la CREPUQ au budget du Québec…
Un pas important dans la bonne direction

Montréal, le 13 mars 2008 – Les chefs d’établissement universitaire accueillent positivement le budget que vient de présenter la ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor, madame Monique Jérôme-Forget.

Selon madame Heather Munroe-Blum, présidente de la CREPUQ, principale et vice-chancelière de l’Université de McGill, « la confirmation de l’ajout de ressources provenant des transferts fédéraux au titre de l’enseignement postsecondaire ainsi que l’annonce d’un investissement gouvernemental supplémentaire de plus de 50 millions de dollars constituent deux excellentes nouvelles. Je suis particulièrement heureuse que le gouvernement ait donné suite à la demande de la CREPUQ de procéder à un investissement allant au-delà des transferts fédéraux. L’ajout de ce montant provenant d’autres sources gouvernementales est donc reçu très favorablement et démontre l’importance que le gouvernement accorde à l’enseignement et à la recherche universitaires. Il ne fait aucun doute que ces nouveaux investissements auront un effet bénéfique sur les universités québécoises et sur leur contribution à la société. »

Les chefs d’établissement universitaire constatent également avec satisfaction que le budget prévoit les sommes nécessaires pour assurer le financement de la croissance de la clientèle étudiante et des coûts de système. Le budget confirme de plus le montant destiné aux universités québécoises pour combler une partie du déficit d’entretien accumulé.

« Les annonces faites aujourd’hui sont fort bien reçues par les universités québécoises et constituent un pas important dans la bonne direction concernant le sous-financement chronique des universités. La CREPUQ entend travailler avec le gouvernement pour que d’autres investissements soient effectués de façon à permettre aux universités québécoises d’améliorer leur position relative par rapport aux universités des autres provinces, d’autant plus que la plupart d’entre elles profiteront également de l’augmentation des transferts fédéraux au titre de l’enseignement postsecondaire. De plus, d’autres initiatives développées conjointement permettront le maintien d’activités d’enseignement et de recherche de haute qualité. Les universités québécoises pourront ainsi rivaliser avec les meilleures universités à travers le monde, mieux remplir leur mission et préparer un meilleur avenir pour la société québécoise », de conclure la présidente de la CREPUQ.

– 30 –

Pour information :
Daniel Zizian
Directeur général
514 288-8524, poste 201