BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Un nombre record d’admissions en résidence en 2008

Montréal, le 23 mai 2008 – Ce sont 710 candidats qui seront admis dans le contingent régulier en résidence dans les facultés de médecine du Québec à compter du 1er juillet 2008, une augmentation de 11,5 % par rapport à l’année 2007 et de 60 % par rapport à l’année 2003. À la suite de l’exercice de révision des demandes d’admission des diplômés hors du Canada et des États-Unis (DHCEU), le nombre total de ces candidats acceptés en résidence pour l’année 2008 augmente de 68 à 71, un sommet jamais atteint auparavant. Le nombre de candidats DHCEU admis en résidence dans le contingent régulier a augmenté de 130 % depuis 2003, année où 30 de ces diplômés étaient admis en résidence. Par ailleurs, 5 autres DHCEU ont été admis dans le contingent particulier, ce qui porte le nombre total à 76.

« Nous sommes heureux des progrès réalisés », a déclaré le Dr Guy Breton, président du Comité des affaires médicales de la CREPUQ et vice-recteur exécutif de l’Université de Montréal. « Il n’en demeure pas moins que cette augmentation rapide du nombre total de résidents constitue une pression additionnelle sur les facultés de médecine, et l’augmentation des budgets, à elle seule, ne pourra tout résoudre. Nous avons besoin des effectifs nécessaires pour soutenir et guider adéquatement les candidats DHCEU alors qu’ils doivent s’intégrer à un nouvel environnement nord-américain. Ce besoin est d’autant plus important que le taux de réussite de ces diplômés dans le programme de résidence est plus faible que celui des diplômés issus des facultés de médecine québécoises », a ajouté le Dr Guy Breton.

« Nous continuerons à travailler avec les différents intervenants pour améliorer le processus de sélection et d’encadrement afin de permettre au plus grand nombre possible de candidats DHCEU de compléter avec succès la résidence et les examens du Collège des médecins de famille du Canada et du Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada, pour les médecins spécialistes. Le Québec a besoin de tous les médecins que peuvent former ses facultés de médecine », a conclu le Dr Richard Levin, président de la Conférence des doyens des facultés de médecine et doyen de la faculté de médecine de l’Université McGill.

– 30 –

Pour information :
Diane Jeannotte
514 284-2860, poste 2
514 772-8019