BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Première réaction au budget fédéral…
La CREPUQ accueille favorablement l’annonce du plan d’infrastructures du savoir destiné aux collèges et aux universités

Montréal, le 27 janvier 2009 – La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) se réjouit de l’annonce du ministre fédéral des Finances d’un plan d’infrastructures du savoir destiné, entre autres, à la remise en état, à l’entretien et à la construction d’immeubles universitaires.

Sur la base de travaux importants effectués en 2008 par les universités québécoises visant à déterminer la valeur et la nature de l’entretien différé accumulé, la CREPUQ évalue à 1,5 milliard de dollars l’entretien différé accumulé dans les universités. Cette situation découle d’un manque flagrant de ressources disponibles à cette fin depuis les années 1990. De nombreux travaux d’entretien et de réparation requièrent des interventions à court terme ce qui va dans le sens du plan annoncé.

« La mise en œuvre de ce plan et de celui déjà annoncé par le gouvernement du Québec permettront aux universités de reprendre une partie du retard accumulé à l’égard de l’entretien de leurs immeubles et de contribuer à l’effort des gouvernements pour une reprise rapide de l’économie », a déclaré la présidente de la CREPUQ et principale et vice-chancelière de l’Université McGill, madame Heather Munroe-Blum.

Selon les résultats des travaux réalisés au sein de la CREPUQ, un montant de plus de 415 millions de dollars est requis pour des interventions urgentes alors qu’un montant supplémentaire de plus de 535 millions devrait être investi pour des interventions devant être effectuées au cours des deux prochaines années.

« Des infrastructures de qualité constituent une condition essentielle pour assurer un enseignement et une recherche universitaires de haute qualité. Ainsi, l’annonce d’aujourd’hui est une excellente nouvelle pour les étudiants ainsi que pour les professeurs à l’égard de leurs activités de recherche » a ajouté madame Heather Munroe-Blum.

Par ailleurs, comme elle l’avait fait lors du dernier budget fédéral, la CREPUQ demande au gouvernement fédéral de hausser les transferts fédéraux pour l’enseignement postsecondaire. La situation financière des universités est précaire et le gouvernement fédéral se doit d’augmenter les transferts fédéraux pour l’enseignement postsecondaire de façon à rétablir le niveau de financement accordé antérieurement. Il en va du maintien d’activités d’enseignement et de recherche universitaires de haute qualité et de la capacité des universités de rivaliser avec les meilleures universités à travers le monde.

- 30 -

Pour information :
Daniel Zizian
Directeur général
514 288-8524 poste 201