BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

700 millions de dollars pour l’amélioration des infrastructures universitaires

Montréal, le 19 juin 2009 – La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) accueille favorablement l’annonce de la mise en œuvre au Québec du Programme d’infrastructure du savoir.

Les investissements de l’ordre de 700 millions de dollars destinés aux établissements universitaires québécois permettront à ces derniers d’entreprendre des travaux d’entretien trop longtemps retardés et d’investir dans la construction de nouvelles infrastructures. De cette somme, 300 millions proviennent du gouvernement fédéral, 300 millions du gouvernement du Québec et 100 millions d’autres partenaires.

Il est essentiel, pour le maintien des universités québécoises à leur niveau actuel d’excellence, que les deux paliers de gouvernement accentuent leurs investissements au chapitre de l’enseignement supérieur. Ces investissements sont nécessaires, car ils permettent aux universités de réaliser leur mission de formation, de maintenir des activités d’enseignement et de recherche universitaires de haute qualité et de rivaliser avec les meilleures universités à travers le monde, le tout de façon à contribuer au développement économique, social et culturel de la société.

« L’annonce gouvernementale est une excellente nouvelle pour les établissements universitaires, car le Plan québécois des infrastructures et le Programme d’infrastructure du savoir du gouvernement fédéral, permettront de combler une partie du déficit de l’entretien différé accumulé et de renouveler les infrastructures de recherche.

Cependant, le temps écoulé entre la création du Programme d’infrastructure du savoir et l’annonce d’aujourd’hui entraînera des défis importants pour les établissements universitaires québécois, car certains projets doivent être complétés avant le 31 mars 2010. Il est donc essentiel que les projets bénéficiant de ces investissements soient annoncés dans les meilleurs délais » a déclaré la présidente de la CREPUQ, madame Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill.

La CREPUQ regroupe tous les établissements universitaires du Québec. Elle agit comme porte-parole auprès du gouvernement et des milieux intéressés à l’enseignement supérieur. Elle est également un outil de coordination et de concertation entre les universités, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur et administratif de services communs, et un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.

– 30 –

Source :

Chantal Pouliot, directrice des communications
Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec
514 288-8524, poste 244