BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Avis du Conseil supérieur de l’éducation − Reconnaissance du dynamisme des universités québécoises : qualité et pertinence des formations aux cycles supérieurs

Montréal, le 19 octobre 2010 – La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) accueille favorablement l’avis publié aujourd’hui par le Conseil supérieur de l’éducation du Québec (CSE) intitulé Pour une vision actualisée des formations universitaires aux cycles supérieurs.

Dans cet avis, le CSE affirme sa conviction que les formations aux cycles supérieurs entraînent des bénéfices individuels et collectifs qui émanent aussi bien des activités de recherche et de création que des professionnels, des chercheurs et des créateurs formés. Ces précieuses retombées rejaillissent dans toutes les sphères d’activités humaines, qu’elles soient sociales, économiques, scientifiques ou culturelles, et doivent être prises en considération dans une perspective à moyen et à long termes.

« Nous sommes heureux du message positif de l’avis qui reconnaît les efforts réalisés par les établissements universitaires québécois pour assurer la qualité de la formation et la pertinence des études de cycles supérieurs. Le CSE met également en lumière les conditions difficiles, notamment sur le plan du financement, dans lesquelles ces efforts sont effectués », a déclaré le président du Conseil de la CREPUQ, monsieur Denis Brière, recteur de l’Université Laval.

Ce rapport vient appuyer certaines demandes déjà exprimées par la CREPUQ, en particulier celles relatives au rehaussement du financement de la recherche et soulève des questions importantes à l’égard desquelles les universités sont déjà très actives, comme l’assurance qualité et la reconnaissance d’équivalences.

« Alors que la recherche s’internationalise davantage, il importe de pouvoir insuffler à la formation aux cycles supérieurs offerte au Québec une vigueur qui rendra encore plus attrayantes à l’échelle mondiale les études de maîtrise et de doctorat disponibles dans nos universités. Non seulement la formation aux cycles supérieurs a une valeur intrinsèque pour les individus, mais elle contribue également à la qualité de vie de la population en général et à la compétitivité du Québec sur la scène internationale », a pour sa part indiqué le président-directeur général de la CREPUQ, monsieur Daniel Zizian.

La CREPUQ regroupe les 18 établissements universitaires du Québec. Elle agit comme porte-parole auprès du gouvernement et des milieux intéressés par l’enseignement et la recherche universitaires. Elle est également un outil de coordination et de concertation entre les universités, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur de services communs, ainsi qu’un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.

– 30 –

Source :
Chantal Pouliot, directrice des communications
Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec
514 288-8524, poste 244