BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Discours inaugural du premier ministre du Québec : L’éducation : condition essentielle à la réussite de notre société

Montréal, le 23 février 2011 – La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) se réjouit que le premier ministre, monsieur Jean Charest, dans le cadre de son discours inaugural, ait mentionné en premier lieu l’éducation comme une des priorités de son gouvernement pour l’avenir.

Le premier ministre a déclaré ce qui suit : « Depuis 2003, nous avons ajouté près d’un milliard de dollars au financement de nos universités. En même temps, autour de nous, les sociétés se mobilisent pour renforcer leurs universités. Pour ce défi en particulier, c’est tout le Québec qui doit s’unir et réagir. Le gouvernement y contribuera encore davantage, le secteur privé y contribuera davantage, et les étudiants feront leur juste part. Nos universités doivent rayonner ». Les chefs d’établissement partagent pleinement cette vision énoncée par monsieur Jean Charest.

« Comme l’a mentionné le premier ministre dans son discours, l’éducation est une condition essentielle à la réussite de notre société et le Québec y joue son avenir. Collectivement et individuellement, nous avons la responsabilité de faire en sorte que chaque jeune développe son plein potentiel. Les établissements universitaires sont fiers de contribuer au développement de leur région et à l’essor du Québec tout entier, et ce, de diverses façons : par la formation de main-d’œuvre hautement qualifiée, par la recherche fondamentale et appliquée et par l’innovation sociale et technologique », a déclaré le président du Conseil d’administration de la CREPUQ, monsieur Denis Brière, recteur de l’Université Laval.

« Il importe de souligner que les chefs d’établissement considèrent essentiel que toute hausse des droits de scolarité soit accompagnée de mesures d’aide financière appropriées afin qu’aucun étudiant qui en a le désir et la capacité ne soit empêché d’accéder à l’université pour des raisons financières », a pour sa part rappelé monsieur Daniel Zizian, président-directeur général de la CREPUQ.

La CREPUQ s’attend à ce que les orientations contenues dans le Discours inaugural, relativement au renforcement de notre réseau universitaire, se concrétisent dans le discours sur le budget que prononcera prochainement le ministre des Finances.

La CREPUQ regroupe les établissements universitaires du Québec. Elle agit comme porte-parole auprès du gouvernement et des milieux intéressés par l’enseignement et la recherche universitaires. Elle est également un outil de coordination et de concertation entre les universités, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur de services communs, ainsi qu’un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.

– 30 –

Source :
Chantal Pouliot, directrice des communications
Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec
514 288-8524, poste 244
chantal.pouliot@crepuq.qc.ca