BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Budget fédéral 2012-2013 - Des investissements importants pour la recherche et l’innovation

Montréal, le 30 mars 2012 – La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) salue l’importance accordée par le ministre des Finances du Canada, l’honorable James Flaherty, à la recherche et l’innovation, clef de voûte du développement d’une véritable société du savoir. Les investissements annoncés sont d’autant plus significatifs qu’ils surviennent dans un contexte budgétaire difficile.

« Le budget comporte à la fois des investissements ciblés vers le développement des partenariats industrie-universités et des sommes importantes qui serviront à financer des infrastructures qui servent à la recherche fondamentale. La recherche est un secteur complexe et il est important d’y maintenir un équilibre entre la recherche fondamentale et appliquée et de s’assurer que tous les domaines du savoir sont adéquatement soutenus » a souligné la présidente désignée du Conseil d’administration de la CREPUQ, madame Luce Samoisette, rectrice de l’Université de Sherbrooke.

Parmi les investissements annoncés, soulignons tout particulièrement les suivants : 500 M$ sur cinq ans accordés à la Fondation canadienne pour l’innovation ; 60 M$ à Génome Canada pour lancer un nouveau concours en matière de recherche appliquée dans le domaine de la santé humaine et pour fournir un soutien aux Centres d’innovation de science et de technologie jusqu’en 2014-2015 ; 40 M$ sur deux ans pour aider CANARIE à exploiter le réseau de recherche à très grande vitesse du Canada ; et 37 M$ par année, à partir de 2012-2013 aux trois conseils subventionnaires fédéraux pour développer les partenariats industrie-universités.

« Le budget déposé hier par le ministre Flaherty permettra de se projeter vers l’avenir puisqu’il soutient la recherche et l’innovation et annonce des investissements dans l’infrastructure de recherche de pointe pour attirer et retenir des étudiants et des chercheurs hautement qualifiés », a pour sa part indiqué monsieur Daniel Zizian, président-directeur général de la CREPUQ.

La CREPUQ constate que le programme des coûts indirects de la recherche est protégé et que son enveloppe est ajustée afin de tenir compte de l’évolution des subventions. Cependant, les fonds disponibles demeurent insuffisants pour couvrir les déboursés importants liés aux infrastructures de recherche, au maintien des laboratoires et au soutien des chercheurs que doivent assumer les universités.

La CREPUQ regroupe les 18 établissements universitaires du Québec. Elle agit comme porte-parole auprès du gouvernement et des milieux intéressés par l’enseignement et la recherche universitaires. Elle est également un outil de coordination et de concertation entre les universités, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur de services communs, ainsi qu’un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.

– 30 –

Source :
Chantal Pouliot, directrice des communications
Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec
514 288-8524, poste 244
chantal.pouliot@crepuq.qc.ca