BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Faire de l’enseignement supérieur une priorité nationale

Montréal, le 20 février 2013 – Le Sommet sur l’enseignement supérieur rassemblera des membres de la communauté universitaire, des représentants de la société civile et le gouvernement autour d’un objectif commun : définir une vision pour le réseau universitaire québécois. Dans ce contexte, la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) présente sa vision de l’université québécoise d’aujourd’hui et de demain.

Cette contribution est issue des travaux de réflexion menés au sein du conseil d’administration et des comités de la CREPUQ ainsi que par un groupe de personnalités externes reconnues pour leur connaissance des réalités du milieu universitaire.

Pour les chefs d’établissement universitaire, cette vision devrait s’articuler en fonction des principes suivants :

1. Des universités fidèles à leur mission ;

2. Des universités d’excellence, accessibles à tous ceux qui en ont le désir et la capacité ;

3. Des universités diversifiées, qui collaborent et se concertent ;

4. Des universités ancrées dans leur communauté et ouvertes sur le monde ;

5. Des universités fondées sur les principes d’autonomie, de liberté académique et de collégialité.

Au terme de leur réflexion et à la lumière de diverses contributions, les chefs d’établissement proposent aux participants du Sommet sur l’enseignement supérieur de remettre résolument l’éducation au cœur de notre projet de société.

« Cette vision de l’université québécoise s’inscrit dans la continuité de la réalité actuelle pour une bonne raison : l’université québécoise d’aujourd’hui offre un enseignement et réalise des projets de recherche de grande qualité qui répondent aux plus hauts standards internationaux. Elle est également accessible à tous ceux qui en ont le désir et la capacité. On peut certes toujours améliorer le réseau universitaire, mais prenons garde de ne pas briser une formule gagnante », a déclaré madame Luce Samoisette, présidente du Conseil de la CREPUQ et rectrice de l’Université de Sherbrooke.

« Le savoir et la recherche sont essentiels pour notre avancement collectif aussi bien social, culturel et environnemental que technologique et économique. Les défis de la société québécoise pour la prochaine décennie sont également les défis de ses universités et réciproquement. L’avenir de ses universités exercera une influence déterminante sur le devenir de toute la société québécoise », a poursuivi le président du groupe de réflexion monsieur Michel Belley, ancien recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Voici les comités de la CREPUQ ayant participé à la réflexion : Comité des affaires académiques, Comité de la recherche, Comité des relations internationales, Comité des ressources humaines, Comité des affaires administratives et financières (chacun de ces comités étant composé des vice-recteurs concernés de chaque établissement), Comité des affaires médicales (composé de quatre vice-recteurs provenant des établissements dotés d’une faculté de médecine et des quatre doyens de ces facultés) Comité des secrétaires généraux ; ainsi que les personnalités externes suivantes : M. Michel Belley, M. André Bazergui, Mme Florence Junca-Adenot, M. Bernard Hodgson, M. Bernard Shapiro, M. Sylvain Simard, M. Jean-Marie Toulouse.

Les biographies des personnalités externes sont présentées à l’annexe I de ce communiqué.

Le document de réflexion sur les universités québécoises est disponible à l’adresse : http://www.universites-avenir.ca/luniversite-quebecoise-daujourdhui/

La CREPUQ regroupe les 19 établissements universitaires du Québec. Elle agit comme porte-parole auprès du gouvernement et des milieux intéressés par l’enseignement et la recherche universitaires. Elle est également un outil de coordination et de concertation entre les universités, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur de services communs, ainsi qu’un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.

– 30 –

Source :
Chantal Pouliot, directrice des communications
Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec
514-288-8524, poste 244
cpouliot@crepuq.qc.ca

Pour vous abonner au blogue : http://www.universites-avenir.ca/