BCI - Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement connu sous le nom de « Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec » CREPUQ)

Accueil » Archives

Nouvelle hausse des inscriptions à l’université, 3 octobre 2004

Communiqué

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

HAUSSE DES INSCRIPTIONS À L’UNIVERSITÉ

Montréal, le 3 octobre 2004 - Au trimestre d’automne 2004, 165 306 étudiantes et étudiants se sont inscrits au temps plein dans les universités québécoises, et 86 834 au temps partiel, pour un total de 252 140 inscriptions. Après une hausse de 4,2 % en 2003, cela représente cette année une augmentation de 1,8 % du nombre total des inscriptions.

Pour une septième année d’affilée, la clientèle étudiante inscrite au temps plein est en hausse (2,2 %), et ce, à chacun des niveaux d’études (1,7 % au 1er cycle, 2,3 % au 2e cycle et 9,6 % au 3e cycle). Les inscriptions des nouvelles personnes au temps plein au 1er cycle augmentent quant à elles de 1,2 %. En ce qui a trait au temps partiel, on observe une légère hausse de 0,9 % des inscriptions, attribuable surtout aux étudiants des cycles supérieurs.

C’est ce que révèlent les données préliminaires sur les inscriptions en provenance des établissements, à l’exclusion de celles de la Télé Université qui ne participe pas à la cueillette en raison du caractère continu de son processus d’inscription.

Les causes exactes de ces nouvelles augmentations sont multiples et peuvent varier d’un établissement à l’autre. Parmi les éléments d’explication, on doit noter que les mesures de persévérance et de réussite aux études mises sur pied par les établissements au cours des dernières années commencent à porter fruit. L’implantation de nouveaux programmes ainsi que le recrutement plus intensif auprès des étudiants étrangers sont également des facteurs à considérer.

Autre constat significatif déjà observé au cours des dernières années, celui de la présence des femmes à l’université. Elles comptent cette année pour 57,8 % des effectifs totaux, dont 56,0 % au temps plein, et 61,3 % au temps partiel. Elles représentent 59,4 % des inscriptions au premier cycle, 53,3 % au deuxième cycle et 47,7 % au troisième cycle. Enfin, les femmes représentent 57,9 % des nouvelles personnes inscrites au temps plein au premier cycle.

Pour information :

Yvon Bousquet ou Réjean Drolet

Chargés de recherche

(514) 288-8524